NON à une directive qui menace les libertés individuelles du corps enseignant